Collecte du verre

collecte-du-verre

Le verre dans la poubelle, c’est fini. Depuis le 1er janvier 2017, Pévèle Carembault s’est lancée dans un nouveau mode de collecte des déchets en verre sur son territoire. Les habitants des 38 communes sont invités à venir déposer leurs bouteilles, bocaux et autres carafes en verre dans des points d’apport volontaire.

Les points d’apport volontaire

Au total, 200 d’entre eux ont été installés dans les différents villages, soit en moyenne, un point de collecte pour 400 à 500 habitants. Les emplacements ont été définis par les techniciens de la Pévèle Carembault en partenariat avec les municipalités. Parmi les lieux ciblés : les parkings de magasins, ceux des salles des fêtes, des restaurants… Là où les besoins sont importants.

Des conteneurs enterrés ou semi-enterrés

Selon les endroits choisis, le conteneur au sol est enterré (3 mètres sous le sol) ou semi-enterré (1,30 mètre en dehors du sol et 2 mètres dans le sol). Ces conteneurs seront insonorisés pour éviter toute gêne aux riverains proches.

Les raisons du changement

Si la collecte du verre est modifiée c’est avant tout pour qu’elle soit plus efficace. En effet, bien souvent du verre est mélangé avec le papier et le carton dans les poubelles de tri.

Autre avantage des points d’apport volontaire : le coût. En porte-à-porte, la collecte du verre revient à environ 200 euros la tonne, contre 60 euros en points d’apport volontaire. Pourquoi ne pas distribuer des bacs « spécial verre » dans chaque foyer alors ? Egalement pour une question de coût : les 200 points d’apport volontaire évitent l’achat de 40 000 bacs qui auraient été installés dans les foyers. A investissement égal, le coût de fonctionnement est inférieur de 2,5 fois par rapport à une nouvelle collecte dite en porte-à-porte.

Enfin, il y a aussi un intérêt écologique à ce changement. Des études ont montré une réduction de 45% de CO2 et de particules fines sur les territoires où les habitants déposaient leur verre dans les points d’apport volontaire à condition de le faire durant un autre trajet. Une sonde sera également présente à l’intérieur pour indiquer le taux de remplissage et vider le conteneur au bon moment. Un moyen supplémentaire de diminuer le nombre de passage de camions. Réduction également de la pollution émise par les camions poubelles : avec ce nouveau mode de collecte, l’actuel bac de tri sélectif sera décloisonné et le ramassage des cartons et plastiques ne se fera plus qu’une fois tous les 15 jours.

Où trouver un point d’apport volontaire ?

Pour déposer vos déchets en verre, la Pévèle Carembault a répertorié la liste des points d'apport volontaire de collecte sur une carte. Il suffit de cliquer sur ce lien pour savoir où les déposer.

Articles relatifs pour la catégorie : Collecte du verre

Phalempin : L’installation des points d’apport volontaire se poursuit

Vendredi 10 février, des ouvriers étaient à pied d’œuvre pour installer un point d’apport volontaire dans le centre-ville de Phalempin.

N’oubliez pas votre sac de pré-collecte

Pour faciliter le transport de vos bouteilles et bocaux en verre dans les points d’apport volontaire du territoire, la Pévèle Carembault a financ...