Collecte hippomobile

collecte-hippomobile

En 2013, une expérimentation a été lancée à Beuvry-la-Forêt dans le centre bourg. Des chevaux de la race Trait du Nord étaient utilisés pour collecter les déchets verts de certains quartiers du village. En 2014, Pévèle Carembault a décidé de poursuivre ce test concluant et de l’étendre à d’autres communes du territoire volontaire. Aujourd’hui, elles sont six à pérenniser ce mode de collecte : Auchy-lez-Orchies, Beuvry-la-Forêt, Cappelle-en-Pévèle, Cobrieux, Genech et Orchies. Au printemps 2017, Landas rejoint également l'expérimentation.

La collecte hippomobile, comment ça marche ?

La Pévèle Carembault est propriétaire d’une benne spécifique à la collecte hippomobile. Elle fait ensuite appel à un prestataire privé qui lui loue des chevaux Trait du Nord. Deux chevaux par équipage tirent la benne. Ensuite, du personnel communautaire est mis à disposition pour effectuer la collecte dans les rues des villages.

Les avantages de ce mode de collecte

Le premier avantage est de préserver la race des chevaux Trait du Nord. En effet, les éleveurs locaux trouvent un débouché économique pour ces animaux en les louant à la Pévèle Carembault.

Le second avantage est de faire travailler des éleveurs locaux, passionnés de chevaux. En effet, la Pévèle Carembault fait appel à quatre prestataires différents pour assurer ce service. Ils habitent tous le Département (Fresnes-sur-Escaut et Faumont), un est issu du territoire des 38 communes : à Cappelle-en-Pévèle.

Le troisième avantage concerne l’environnement. Avec ce mode de collecte, la quantité de gaz à effet de serre rejetée est de 37% inférieure par rapport à une collecte classique (chiffre pour Beuvry-la-Forêt en 2013).

Le quatrième avantage lui ne se résume pas à des chiffres mais plus à l’impact sur la population. Car les chevaux parcourent les rues et se laissent approcher par les enfants. Ce qui permet de les sensibiliser à l’écologie au respect de l’environnement et à la protection des animaux.

Les jours de collecte

La collecte hippomobile se déroule d’avril à fin octobre.  Pour apercevoir les chevaux en plein travail, il suffit de se rendre : le lundi à Orchies, le mardi à Gench et Cobrieux, le merciredi à Auchy-lez-Orchies et Cappelle-en-Pévèle, le jeudi et vendredi à Beuvry-la-Forêt (centre et gare).

Étendre la collecte sur les 38 communes

Aujourd’hui, les déchets verts de sept communes sont en partie collectés par les chevaux Trait du Nord. En effet, la Pévèle Carembault s’est engagée à maintenir un coût raisonnable pour ce mode de collecte. Ses objectifs sont atteints puisque la collecte hippomobile actuelle à un coût presque équivalent à une collecte de déchets verts classique. Sur les 10 000 tonnes de déchets verts récupérés chaque année sur le territoire, un dixième est réalisé grâce à la collecte hippomobile.

Pour le moment, avec ses capacités techniques actuelles (une benne achetée et une seconde prêtée par le pôle « Cheval Trait du Nord »), la Pévèle Carembault est arrivée à ses limites concernant l’extension du secteur collecté.

Articles relatifs pour la catégorie : Collecte hippomobile

Orchies : Pierre et ses chevaux collectent les déchets verts

Pierre Carbonnier est chargé du ramassage des déchets verts en collecte hippomobile sur les villes d’Orchies chaque lundi.

Auchy-lez-Orchies : Reisa et Kelly collectent vos déchets verts

Dans les rues d’Auchy-lez-Orchies, chaque mercredi, les habitants peuvent rencontrer deux chevaux de la race Trait du Nord.

Landas : Ura et Ura Vif collectent les déchets verts

Jeudi 4 mai, Ura et Ura Vif ont parcouru les rues de Landas pour collecter les bio-déchets et déchets verts.

Beuvry-la-Forêt : Abeille et Rafale ramassent vos déchets verts

Le 7 avril, deux chevaux de la race Trait du Nord ont tiré la benne dans les rues de Beuvry-la-Forêt : c'était la collecte hippomobile des déchets...