La pluie ne les a pas effrayés. Les attelages de la collecte hippomobile étaient impatients de redémarrer la saison de collecte des biodéchets et déchets verts. Ce lundi 2 mars, ils ont parcouru les rues de Beuvry-la-Forêt et Orchies. Dans la cité de la chicorée, Safran et Kandy, les 2 chevaux de la race Trait du Nord, découvrent le parcours. Avec leurs meneurs, Wivina et Loïc, gérants de Caval’Trait, c’est la première fois qu’ils assurent le service pour la Pévèle Carembault.

En 2020, la Pévèle Carembault a acheté une seconde benne afin d’étendre la collecte hippomobile sur 3 communes supplémentaires. Au total, 7 communes en bénéficient désormais : Auchy-lez-Orchies, Beuvry-la-Forêt, Cappelle-en-Pévèle, Cobrieux, Genech, Landas et Orchies.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

« Dans notre projet de territoire, nous avons à cœur de développer des projets autour de la transition écologique. La collecte hippomobile en est l’un des piliers, assure Bernard Chocraux, vice-président chargé de l’Environnement et du Développement Durable. Elle permet de réduire d’environ 37 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à une collecte classique. Et le coût n’est que légèrement supérieur : 10% en fonction de la production des déchets des usagers. »

Ce service permet également de préserver la race Trait du Nord en offrant un nouveau débouché économique aux éleveurs locaux. La Pévèle Carembault fait d’ailleurs appel à 3 prestataires pour assurer le service : EARL du Blanc Ballot Lemaire à Cappelle-en-Pévèle, Caval’Trait à Bruille-Saint-Amand et Traits du Nord du Moulin à Faumont.

  • rss
  • imprimer