Le lundi 2 mars marque le début d’une nouvelle saison de ramassage des biodéchets par les attelages de la collecte hippomobile. Ce service compte une petite nouvelle dans ses rangs : une seconde benne hippomobile qui a été inaugurée mercredi 12 février à Cappelle-en-Pévèle.

Depuis 7 ans, ce type de collecte est utilisé par la Pévèle Carembault. Au fil des années, il a bien évolué et afin de l’étendre sur de nouvelles communes en 2020, l’achat d’une nouvelle benne s’est avéré nécessaire. En effet, en 2019, les chevaux de la race Trait du Nord effectuaient leurs tournées hebdomadaires sur 4 villages : Auchy-lez-Orchies, Beuvry-la-Forêt, Cappelle-en-Pévèle et Landas. 1 000 tonnes de biodéchets ont été collectées sur l’année. Grâce à la seconde benne, 3 communes supplémentaires vont en bénéficier : Cobrieux, Genech et Orchies.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

« Ce type de ramassage des biodéchets a rapidement fait ses preuves, assure Bernard Chocraux, vice-président chargé de l’Environnement et du Développement Durable. Dans notre projet de territoire, nous avons à cœur de développer des projets autour de la transition écologique. La collecte hippomobile en est l’un des piliers. Elle permet de réduire d’environ 37 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à une collecte classique. Et le coût n’est que légèrement supérieur : 10% en fonction de la production des déchets des usagers. »

La nouvelle benne a été fabriquée par la sellerie Baude (seule entreprise qui a répondu à l’appel d’offres) pour un coût de 60 000 euros. Elle est financée par la Région (50%) et la Pévèle Carembault (50%). Nouveauté de la machine : un lève-conteneur électrique, unique en France, dont les batteries se rechargent grâce à des panneaux solaires installés sur la cabine des meneurs.

Préserver la race Trait du Nord

Aujourd’hui le service de collecte hippomobile compte 6 agents communautaires, et fait travailler 3 éleveurs locaux (EARL du Blanc Ballot Lemaire à Cappelle-en-Pévèle, Caval’Trait à Bruille-Saint-Amand et Traits du Nord du Moulin à Faumont) et 14 chevaux de la race Trait du Nord. En effet, l’un des principaux objectifs de ce type de ramassage est de préserver la race Trait du Nord en offrant un débouché économique supplémentaire aux éleveurs et à la filière équine locale.

  • rss
  • imprimer