Colloque

Quel est le sujet du colloque ?

Depuis la révolution industrielle, les villes et les campagnes se sont construites en opposition, voire en concurrence. Alors que les villes portaient le développement économique, les campagnes sont apparues comme des réservoirs dans lesquels les villes sont venues prélever les ressources (les Hommes au 19e siècle, puis le foncier au 20e avec l’étalement urbain) dont elles avaient besoin.

Cette situation a apporté des déséquilibres. Les exigences actuelles (préoccupation environnementales, alimentaires…) nécessitent une réelle coopération, sur le mode de l’interdépendance et de la complémentarité, entre tous les territoires. Pourtant urbain et rural semblent sortir difficilement de cette relation de concurrence. Un mode coopératif peut-il émerger au regard des enjeux actuels ? Comment engager des coopérations entre villes et campagne qui permettent de régler ensemble les problèmes plutôt que de les régler aux dépens de chacun ?

En interrogeant les antagonismes d’intercommunalités urbaines et rurales vivant à leur périphérie, ainsi que les tentatives de dépassement, ce colloque vous amènera à participer à l’émergence de solutions au travers d’apports théoriques, d’une présentation d’expériences et d’une démarche de co-construction.

Ce colloque est organisé en partenariat avec la Communauté de communes Pévèle Carembault, l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole, La Fédération nationale des agences d’urbanisme et l’Assemblée des communauté de France ; avec le concours de l’Institut de Genech et de la ville de Genech.

La journée sera organisée de la manière suivante :

9h00 – 9h30 : Accueil des participants – Café de bienvenue – Possibilité de dépôt des affaires personnelles en bagagerie.

9h30 – 9h45 : Introduction de la journée par
Jean-Luc Detavernier
, président de la Pévèle Carembault
Bernard Delaby, vice-président en charge de l’Aménagement du Territoire à la MEL et 1er vice-président du Syndicat mixte du SCOT
Eric Fisse, directeur départemental des territoires et de la mer

9h45 – 10h15 : Témoignage de nos grands témoins

Marc Dumont, Chercheur au laboratoire Territoires, Villes, Sociétés, Environnements ; Professeur des universités en urbanisme et aménagement de l’espace à l’Université de Lille.

Josselin Tallec, Maître de conférences en Aménagement de l’espace et Urbanisme à l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine et docteur en géographie, aménagement de l’espace et urbanisme de l’Université de Toulouse.

10h15 – 11h00 : Table ronde n°1 : Campagne/Ville avec nos intervenants

Cécile Altaber, urbaniste, chargée de prospective, stratégie et prospective territoriale au CGET
Jérôme Baratier, directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération de Tours
Luc Waymel, maire de Drincham, président de l’association des maires ruraux du Nord

Comment la ville et son développement sont-ils perçus par la campagne ? La campagne n’est-elle que le potentiel d’extension de la ville ? La campagne ne peut-elle adopter qu’une position de repli et de protection ?

Comment, pour la campagne, tendre la main à la métropole voisine ? Quelle coopération mettre en place pour entrer dans des projets de développement communs ?

11h00 – 11h45 : Table ronde n°2 : Campagne/Ville avec nos intervenants

Jérôme Dutroncy, Vice-président environnement, air, climat, biodiversité de Grenoble-Alpes Métropole
Jérôme Grange, directeur de l’Agence de développement et d’urbanisme du Grand Amiénois
Pascal Madry, Directeur de l’Institut pour la Ville et le Commerce, chercheur associé en urbanisme et en immobilier commercial

Comment la campagne est-elle perçue par la ville ? Est-elle perçue comme le bénéficiaire de l’attractivité de la métropole, sans en subir les contraintes ? N’est-elle que le territoire des classes supérieures et d’un cadre de vie qualitatif ?

Comment mettre en place des projets de coopération pour un développement équilibré des territoires urbains et ruraux ?

11h45 – 12h00 : Synthèse et perspectives de coopération par nos grands témoins

12h00 – 12h30 : Clôture de la matinée par Jean-Luc Detavernier et Eric Fisse, directeur de la DDTM du Nord

12h45 – 14h00 : Déjeuner aux saveurs régionales

14h00 – 15h45 : Ateliers thématiques – Dessiner la nouvelle relation ville-campagne

  • Atelier n° 1 : l’agriculture

L’agriculture, une activité « support », repoussée aux limites de la ville voir au-delà, a dû après-guerre relever le défi du productivisme. L’agriculture est aujourd’hui un sujet transversal devant répondre à des enjeux économiques, environnementaux, sociétaux et sanitaires.

Elle doit également répondre aux attentes des habitants des villes et des campagnes désireux d’avoir une alimentation saine et locale. Cela nous invite à repositionner l’activité agricole dans les territoires qu’ils soient urbains ou ruraux afin de faire le pari d’une agriculture locale innovante.

Les nouvelles coopérations entre ville et campagne permettront-elles de répondre à ces attentes ?

  • Atelier n°2 : Attractivité économique – économie résidentielle

Télétravail et coworking sont les symptômes les plus visibles de nouvelles organisations du travail : organisations apprenantes, plateformes collaboratives virtuelles, super interim, taylorisme new age, etc..

Quels impacts pourraient avoir les nouvelles organisations du travail sur la relation ville-campagne ? Comment le couple ville-campagne sera en capacité de favoriser l’émergence des organisations les plus vertueuses pour les habitants et leurs territoires ?

En s’appuyant sur les travaux de France Stratégie, les participants à l’atelier travailleront à dessiner les chemins les plus souhaitables pour le futur de la relation ville campagne.

  • Atelier n°3 : L’habiter

Les modes d’habiter qui s’inscrivent aujourd’hui dans des territoires de vie élargis et les modes de vie des habitants globalement de plus en plus urbains viennent réinterroger la distinction stricto sensu ville-campagne.

En quoi le caractère rural de certains territoires leur permet de se construire une identité spécifique au sein d’une agglomération plus large ?

Comment le choix d’un cadre de vie rural privilégié par certains habitants dans leurs parcours résidentiels amène ces territoires à réfléchir aux solutions d’habiter qu’ils proposent ?

Comment ces territoires accompagnent les habitants dans leurs parcours résidentiels, et répondent aux besoins pour chaque cycle de vie ?

15h45 : Fin des ateliers

16h15 : Départ des bus vers la gare de Templeuve-en-Pévèle

Veuillez trouvez ici le compte rendu des travaux de la matinée.

Les deux vidéos présentées sont à consulter sur notre chaîne Youtube.

  • rss
  • imprimer