Création de mares

creation-de-mares

Historiquement parlant, la Pévèle Carembault est un territoire où se trouvaient de nombreux marécages et mares. Au fil des décennies, beaucoup ont été asséchés ou comblés. Tout cela au détriment d’un bon écoulement des eaux, d’une augmentation du risque d’inondation et des espèces végétales et animales.

La Pévèle Carembault s’est donc fixé comme objectif d’implanter des mares naturelles et écologiques sur le territoire. Mais aussi de sensibiliser les habitants à cet aménagement afin qu’ils en créent également dans leur jardin. L’objectif est de préserver la biodiversité mais aussi de préserver les espèces d’amphibiens locales.

Créer une mare

Pour les habitants qui souhaiteraient créer une mare dans leur propriété, le service Environnement de la Pévèle Carembault se tient à leur disposition pour les conseiller. Parmi les premières recommandations :

  • Prévoir une surface comprise entre 40 et 60 m2
  • S’installer sur une zone lumineuse et pas trop ombragée, à l'emplacement d'une ancienne mare par exemple.
  • Concevoir des pentes douces avec une zone centrale plus profonde : 1,5 m maximum
  • Ne surtout pas introduire d’espèces : les amphibiens arriveront d’eux-mêmes. Si des poissons sont introduits, ils risquent de manger les têtards.
  • Planter quelques végétaux hélophytes (semi-aquatiques) non protégés, mais locaux

Pourquoi installer une mare ?

dsc_0911

C’est la question que beaucoup d’habitants se posent : quel est l’intérêt d’avoir une mare chez soi ? Celle-ci permet de réduire sensiblement le nombre de moustiques.

En effet, les amphibiens mangent les larves présentes dans l’eau. C’est également une question de préservation des espèces locales. Plus les crapauds, grenouilles ou tritons auront de lieux pour vivre, plus ils seront nombreux sur notre territoire.

Les projets de la Pévèle Carembault

La Pévèle Carembault a sensibilisé les municipalités de son territoire à l’implantation de mares. Ainsi Coutiches, Cappelle-en-Pévèle, Genech, Ennevelin et Bourghelles possèdent déjà une mare. D’autres sont en projets. Les municipalités qui voudraient en accueillir peuvent encore se rapprocher du service Environnement. L’intercommunalité est prête à financer leur création, ainsi qu’à planter des végétaux hélophytes.