Dispositif Cléa

Sensibiliser les habitants de son territoire à toutes les formes de culture : c’est l’un des objectifs de la Pévèle Carembault. Après une première édition de 2016 à 2019, la Communauté de communes a signé une nouvelle convention pluriannuelle 2019-2022 pour la mise en place d’un Contrat Local d’Education Artistique (Cléa).

Le Cléa en quelques mots ?

C’est un dispositif initié par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Hauts-de-France, le Conseil départemental du Nord et l’Education nationale qui permet à un territoire d’accueillir des artistes en résidence-mission.

Le Cléa s’adresse à tous les habitants, jeunes et moins jeunes, à la fois durant les temps scolaires et hors scolaires. L’objectif est d’élargir leur horizon culturel et de les sensibiliser à la création contemporaine. Durant la résidence mission, des partenariats sont donc menés avec des établissements scolaires, des structures de santé, des maisons de retraite, des associations, des services de la Communauté de communes, des médiathèques… Le Cléa est l’occasion de rencontrer un artiste en dehors des lieux culturels classiques.

Une résidence-mission ?

Chaque année, des appels à candidatures sont lancés sur certaines thématiques ou disciplines. Un jury, composé de membres de la Direction Régionale des affaires culturelles, de l’Education nationale, de la Pévèle Carembault et des professionnels du monde culturel local, se réunit afin de choisir les artistes qui interviendront durant l’année. Chacun d’eux s’engage dans une résidence-mission de quatre mois. Pendant cette période, le professionnel vit sur le territoire en totale immersion.

Deux types de collaboration peuvent être menés avec les artistes :

  • Le geste-artistique: c’est un micro-projet mené et construit avec les habitants autour de leurs envies et de l’univers de l’artiste. Il n’a pas vocation à être un cours technique, ni à produire des objets artistiques aboutis. L’artiste apporte un regard nouveau sur l’art. A la fin de la résidence, les projets peuvent, ou non, être présentés.
  • L’accueil d’une exposition, d’un concert, d’un spectacle…

Comment participer au Cléa ?

Les écoles, les associations et les structures des 38 communes peuvent profiter du dispositif Cléa et lancer un projet culturel avec les artistes retenus. Pour en bénéficier, ils sont invités à prendre contact avec la coordinatrice du Cléa en Pévèle Carembault (03 20 59 48 32 – standard antenne de Pont-à-Marcq). Il s’agit d’un dispositif gratuit.

Le projet est alors co-construit entre l’artiste et l’équipe encadrante. C’est pour cette raison qu’avant son arrivée dans la structure, le professionnel prévoit un temps de réflexion avec les futurs partenaires. Ensemble, ils réfléchiront à la forme que prendra l’intervention ainsi que la manière dont sa présence sera perçue. Les semaines suivantes seront consacrées à la mise en œuvre des gestes artistiques.

Quoi de prévu en 2020 ?

Pour l’édition 2020 du Cléa, les habitants du territoire pourront s’intéresser à deux domaines :

  • L’art et la gastronomie avec le plasticien, musicien et gastronome Hugo Kostrzewa.
  • La culture scientifique, technique et industrielle avec le plasticien Stéphane Cauchy


Retour sur les précédentes résidences-missions

  • 2016 : photographie et théâtre. Bruno Buffoli, comédien et metteur en scène, et Rémi Guerrin, photographe, ont été choisis pour la résidence-mission. Ils sont intervenus sur 18 communes, auprès de 25 partenaires et 1 200 habitants.
  • 2017 : vidéo et écriture scénaristique, et danse contemporaine. Gilles Deroo et Marianne Pistonne, vidéaste et écrivain, et Lilliana Garcia Gomez, danseuse et chorégraphe, ont partagé leur univers avec plus de 1 500 habitants et 32 partenaires sur 19 communes.
  • 2018 : musique hip-hop. Le collectif lillois Hexpress a initié plus de 3 000 habitants, en collaboration avec 32 partenaires, issus de 24 communes, au rap, au beatbox et au chant.
  • 2019 : architecture rurale et jonglerie dansée. Anne Houel, plasticienne, et Asaf Mor, jongleur, ont sensibilisé plus de 2 500 habitants à leur art. Ils sont intervenus auprès de 47 partenaires répartis dans 24 communes.

 

  • rss
  • imprimer