La journée d’Anne Houel a été bien remplie vendredi 8 mars. L’artiste du Contrat Local d’Education Artistique (Cléa) 2019 a partagé son savoir-faire avec les enfants d’Herrin et de Moncheaux.

En matinée, direction la classe de maternelle de l’écoleJacques Brel d’Herrin où une vingtaine d’élèves l’attendaient avec impatience.« C’est un travail collaboratif avecles primaires, précise la plasticienne. Tousles enfants ont fait des photos des bâtiments du village. A partir de là, lesélémentaires ont décomposé différentes formes d’architecture sur du papiercalque. »

Ensuite Anne Houel a créé des pièces en bois de ces formes.Les élèves de maternelle sont ensuite entrés en action. « Ils peuvent s’exprimer librement, poursuitl’artiste. C’est une sorte de jeu de constructionoù il faut tout de même de la verticalité. Ils ont recréé l’identité du villagesous forme de maquettes de la taille d’une brique. C’est l’idée de garder enmémoire l’âme du village. » Le travail d’Anne Houel a pour objectif degarder en mémoire l’architecture des bâtiments avant qu’ils ne disparaissent. Cesconstructions seront disposées dans le jardin de l’école pour servir d’abri auxinsectes.

Moncheaux sous forme de maquettes

Dans l’après-midi, Anne Houel a traversé la PévèleCarembault, direction Moncheaux. Les 24 élèves de CP et CE1 étaient ravis de larevoir. « Nous avons fait des photosde l’église, du monument aux morts, de la mairie, des vieilles maisons… »,racontent les enfants.

Parfait, tout était donc prêt pour passer à la suite. Chaque élève a reçu un feutre noir, une feuille de calque et une photo d’un bâtiment. Ils ont ensuite recopié les principales formes des bâtiments. « A partir de leur travail, je vais créer des architectographes du village. Et ensuite ils vont créer les maquette par assemblage ! », se réjouit l’artiste.

  • rss
  • imprimer