Les enfants sont impatients. Ils attendent l’arrivée d’Asaf Mor. L’artiste circassien du Contrat Local d’Education Artistique (Cléa) 2019 vient pour la seconde fois à la rencontre des jeunes inscrits aux mercredis récréatifs de Wahagnies. Et il n’est pas venu les mains vides. Dans un sac noir, il dissimule une vingtaine de petites balles à destination des 3 à 5 ans.

« Chacun va en prendre une et créer un parcours avec des objets de la pièce, précise le jongleur. Vous pouvez utiliser les chaises, les cartons, les livres, tout ce que vous voulez. L’idée est qu’ils se lâchent et qu’ils s’expriment. C’est un bon moyen de découvrir ma manière de travailler. » En effet, Asaf Mor détourne les objets du quotidien pour créer des spectacles mêlant jonglerie et chorégraphie. Un téléphone, une lampe ou même un ramasse-poussière deviennent des instruments de jonglage entre ses mains.

Des enfants très réceptifs

Chez les plus grands, les 6 à 10 ans, l’artiste peut davantage partager sa passion. Par groupe de deux et trois, ils les invitent à se passer une balle en réalisant des mouvements de danse. « Ils sont très réceptifs et s’amusent beaucoup. Ils apprennent à utiliser et à découvrir leur corps autrement. »

S’ils semblent très à l’aise, c’est peut-être car le cirque était le thème de l’accueil de loisirs de l’été 2018. Nicolas Testa, le directeur a d’ailleurs été enchanté de bénéficier du Cléa 2019. « Il permet d’ouvrir les enfants à d’autres domaines culturels. Nos animateurs n’ont pas des compétences aussi pointues que des artistes dans leur discipline. Les enfants découvrent le cirque d’une autre manière avec Asaf, c’est une autre approche ! »

  • rss
  • imprimer