En novembre dernier, 14 jeunes ont intégré la « Garantie Jeune » à Orchies. Il s’agit d’un dispositif de la Mission Locale qui accompagne les 16 à 25 dans leur recherche d’emploi ou de formation. Durant une année, ils bénéficient d’une aide financière en contrepartie de leur engagement à participer à des rencontres avec des professionnels et des stages dans des entreprises. 4 mois après le début de cette aventure, où en sont les jeunes ? Rencontre avec Martin, 19 ans, originaire d’Orchies.

Pévèle Carembault : Pourquoi as-tu intégré le dispositif « Garantie Jeune » ?

Martin : En 2018, j’ai obtenu mon CAP d’agent polyvalent en restauration et l’année dernière celui de cuisine à La Providence à Orchies. Je ne voulais pas continuer mes études en bac pro. Je voulais commencer à travailler. Mais ce n’était pas facile de trouver un emploi. Ma mère m’a poussé à m’inscrire à la Mission Locale et grâce à Sandrine (agent de la Mission Locale ndlr.) j’ai intégré la Garantie Jeune en novembre.

P.C. : Comment la Garantie Jeune t’a aidé ?

M : Elle m’a permis de découvrir plusieurs métiers grâce à des stages. J’ai fait le premier au magasin Kandy et je me suis rendu compte que le commerce n’était pas fait pour moi. Ensuite, j’ai fait un second stage au centre culturel le Pacbo. J’aime bien l’événementiel mais le stage m’a conforté pour la cuisine. C’est vraiment ce que j’aime faire !

P.C. : Tu as d’autres stages prévus… En cuisine peut-être ?

M : Oui je commence le 24 février dans la restauration rapide à Macdo à Orchies. Je vais fabriquer des sandwichs. J’ai hâte car cela peut déboucher sur une embauche. Sinon, j’aimerais travailler dans la restauration collective pour un collège par exemple.

P.C. : À quoi te sert l’aide financière ?

M : À financer mon permis. Je me déplace en vélo pour le moment et pour trouver un travail ce n’est pas pratique. Je bénéficie aussi de l’aide au permis de la mairie. Je reçois 600 € en échange de 50 heures de bénévolat pour la mairie. En ce moment, je surveille les enfants qui s’amusent à Pévèle Kids dans l’Arena.

P.C. : Que pourrais-tu dire aux jeunes qui hésitent à intégrer le dispositif « Garantie Jeune » ?

M : Fonce ! Tu n’as rien à perdre et au contraire cela peut te permettre de trouver ta voie, de décrocher un emploi ou une formation.

La Communauté de communes accompagne le dispositif « Garantie Jeune »: logistique, relation avec les entreprises locales, financement du transport. Découvrez prochainement les portraits de deux autres jeunes : Noémie, 17 ans, et Kylian, 18 ans.

  • rss
  • imprimer