Connaissez-vous Arnaud Kerckhof ? Ce nom vous dit quelque chose ? Le jeune homme est l’un des joueurs professionnels du Basket Club d’Orchies. A 34 ans, il est le meneur de jeu de l’équipe qui évolue dans la Pévèle Arena en Masculine 1. Vous pourrez le voir jouer sur le terrain samedi 3 novembre à partir de 20h, face à l’équipe de Besançon.

Avant d’aller l’encourager, découvrez qui se cache derrière le sympathique sportif de haut niveau. Arnaud débute le basket à l’âge de 8 ans à Gravelines, ville d’où il est originaire. « Mon frère en faisait et ma mère voulait que je fasse un sport d’intérieur. J’ai essayé et le basket m’a plu ! » Il reste dans le club jusqu’à ses 21 ans en jouant notamment dans l’équipe pro du BCM Gravelines.

A Orchies depuis août

Ensuite, il enchaine les clubs français. Chalon, Nanterre, Boulazac notamment le comptent dans leurs rangs. En août 2018, il signe un contrat de 2 ans avec le BCO. « Je voulais revenir dans le Nord car ma famille est ici et j’ai un enfant de 20 mois. Je connaissais déjà le club car mon frère a joué ici et avec Jimmy (le coach), on se connait depuis très longtemps. » Avec le club orchésien, il démarre la saison sur les chapeaux de roues : 5 victoires en 5 matchs.  « Nous avons une superbe équipe cette année. L’ambiance est très bonne. Nous avons une très bonne cohésion de groupe sur le terrain mais aussi en dehors. Je pense qu’on peut espérer plus que le maintien pour cette saison. J’espère finir dans les 5 premiers. »

Question entrainement, il rejoint ses coéquipiers deux fois par jour. Exercices tactiques, mises en situation sont au programme. Le coach Jimmy Ploegaerts organise également des séances de débriefing des matchs sous forme de vidéos chaque semaine.

Une reconversion dans la finance

Très impliqué sur le terrain, à 34 ans, le sportif prépare sereinement sa reconversion. « Il me reste un an d’études à l’Edhec. Je prépare un diplôme pour travailler dans la finance, notamment la gestion de patrimoine, après ma carrière de basketteur. » Son souhait est de rester vivre dans la région. Pour le moment, il habite à Avelin avec son épouse et leur petite fille.

  • rss
  • imprimer