Le samedi 12 janvier, le Basket Club d’Orchies affronte l’équipe de Feurs (Loire). L’effectif orchésien pourra compter sur Simon Cretaux pour sortir victorieux. Le joueur de 29 ans évolue au poste 2, arrière, depuis cet été. Être joueur professionnel de basket est avant tout une passion qu’il vit au quotidien. Rencontre

« J’ai commencé ce sport à 8 ans, se rappelle Simon Crétaux, assisdans les gradins. Ma mère en faisait àSaint André et moi je ne bougeais pas beaucoup. J’étais plutôt fainéant (sourire) alors mes parents m’ont inscrit au club.Et ça m’a plu très vite. » Il reste dans ce club durant 2 ans avant deparcourir la région : Marcq-en-Barœul, Douai, Liévin… « C’est là où j’ai intégré mon club formateurà 15 ans. J’étais en sports études avec un entrainement tous les jours. Je suisresté à Liévin, j’ai fait une licence STAPS et j’ai signé mon premier contratpro. »

Arrivé à Orchies en juillet 2018

A 22 ans, il quitte Liévin directionle Puy-en-Vellay pour une année. Il joue ensuite sur les parquets de Berck-sur-Mer,où il contribue à la montée de l’équipe en Nationale 1, de Viré et Gries. Unenouvelle aventure démarre en juillet 2018, où il intègre l’équipe première duBasket Club d’Orchies. Avec ce retour dans le Nord, il revient auprès de safamille et d’un effectif qui l’a convaincu. « Lacomposition de l’équipe pouvait bien coller avec mon tempérament et mes valeurs,assure Simon Cretaux. Vous savez l’espritcollectif est très important au basket et moi je porte beaucoup d’importanceaux relations humaines. »

Allier vie de famille et vie pro

Tous les jours, il s’entraine donc avec ses coéquipiers dans la Pévèle Arena d’Orchies. Il vit sa passion pour le basketball au quotidien mais n’en n’oublie pas pour autant sa famille et ses amis. « Depuis 11 ans que je fais du basket, j’ai toujours réussi à allier la vie professionnelle et la vie privée. J’ai maintenant un enfant et le plus dur c’est de partir le week-end pour les matchs à l’extérieur. » Amoureux du sport, il pratique également le tennis, le volley, le foot… Et adore découvrir de nouvelles saveurs gustatives.

Simon Cretaux et les autres joueurs du BCO vous attendent le 12 janvier à 20h dans la Pévèle Arena. Ce jour-là, ils affrontent l’équipe de Feurs dans le cadre du championnat de Nationale Masculine 1. « C’est très important d’avoir un public nombreux car il nous met la pression. Une bonne pression qui nous motive encore plus ! »

  • rss
  • imprimer