Ils ont bravé la pluie pour réaliser les plantations. Samedi 30 janvier, des habitants, des élus, des éco-gardes et des membres de l’association Nord Nature Chico Mendes ont créé une haie dans le parc du Manoir de Bouvignies. Une action symbolique et citoyenne dans le cadre de l’opération « Fixons le carbone » et qui rentre dans la politique Plan Climat et biodiversité de la Pévèle Carembault

« Ce projet est coordonné par notre association et s’étend sur 10 communes : 5 sont issues de la Métropole Européenne de Lille et 5 du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut dont Bouvignies, précise Eric Dubois, responsable pédagogique à Nord Nature Chico Mendes. L’objectif est de sensibiliser les habitants aux changements climatiques, d’essayer de donner une image moins fataliste et de montrer que l’on peut agir aujourd’hui ! » 150 arbres et arbustes ont donc été plantés. Ils sont issus d’une dizaine d’essences locales : charmes, cassissiers, groseillers… Ces arbres vont permettre d’absorber du dioxyde de carbone et de préserver la biodiversité. « Quand ils seront arrivés à maturité, ces végétaux serviront de refuges pour les oiseaux, se réjouit Théo Melin de l’association Nord Nature Chico Mendès. Ils pourront aussi y trouver de la nourriture grâce aux petits fruits. »

D’autres animations au printemps

En plus de cette plantation, une exposition de la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités (MRES) était présentée : « Pour une Poignée De Degrés ». Elle comprenait 10 photos d’artistes qui montrent les causes et les conséquences du réchauffement climatique et 270 clichés pris par des citoyens du monde entier.

Au printemps, d’autres rendez-vous sont programmés à Bouvignies. « Nous allons inviter les habitants à mieux comprendre les changements climatiques. Pour cela, nous allons leur apprendre à observer les arbres et la nature qui nous entourent. L’objectif est de freiner les changements climatiques », prône Eric Dubois.

L’opération « Fixons le carbone » est financée par l’Agence de l’eau, la Région Hauts-de-France, le Parc Naturel Scarpe Escaut, l’Etat et la Fondation Léa Nature.

  • rss
  • imprimer