Gestion des espaces verts

La gestion des espaces verts

La gestion des espaces verts dans les communes est une compétence qui relève de la municipalité. La Pévèle Carembault entretient uniquement les sites qui lui appartiennent ou dont elle a la gestion : les deux pôles d’échanges d’Orchies et Templeuve-en-Pévèle, une quinzaine de parcs d’activités, des zones d’expansion de crue, l'étang du Ratintout à Ostricourt et celui communal de Thumeries, la piscine d’Orchies, le centre culturel du Pacbo… Sur ces sites, c’est elle qui prend en charge la tonte des pelouses, la taille des arbres, le paillage, le désherbage manuel…

La Pévèle Carembault se charge également de l’entretien des sentiers et chemins de randonnées inscrits au Plan départemental des itinéraires de petites randonnées (PDIPR). Une quinzaine de chemins sont concernés. Pour ce service, la Communauté de communes reçoit une subvention de la part du Département.

Comment s’effectue l’entretien ?

dsc_0015Conformément à la loi entrée en vigueur le 1er janvier 2017, la Pévèle Carembault exclut l’utilisation des produits phytosanitaires dans l’entretien de ses espaces verts. Un principe qu’elle appliquait déjà depuis de nombreuses années.

Pour assurer la bonne gestion de ses espaces verts, l’intercommunalité fait appel à des entreprises de son territoire dont un atelier d’insertion professionnelle, basé à Templeuve-en-Pévèle.

La gestion différenciée

Parmi les grands axes de réflexion, la Pévèle Carembault se penche sur une transition écologique. Dans ce domaine, elle pratique la gestion différenciée sur les espaces verts.

Qu’est-ce que la gestion différenciée ?

En septembre 2016, la Pévèle Carembault a signé une charte dans laquelle elle s’engage à appliquer une gestion différenciée sur son territoire. C’est une gestion qui tend vers l’écologie : améliorer la biodiversité, économiser l’eau, planter des espèces adaptées à la région…

Comment est-elle appliquée ?

dsc_0018Chaque espace vert est entretenu au cas par cas sur le territoire. Selon la vocation du lieu, l’intervention sera différente. Au sein d’un même espace, la gestion peut aussi être différente. Par exemple, la fauche différenciée est utilisée sur certains sentiers de randonnées. Elle consiste à couper une partie des plantes afin de rendre le lieu accueillant. Mais d’en garder certaines, afin qu’elles aillent jusqu’à maturité. Ainsi elles serviront de refuge pour les insectes et donneront des graines aux oiseaux. Ce fauchage tardif permet également à la plante de se réensemencer d’elle-même.

La Pévèle Carembault participe aussi à la plantation des prés fleuris : des espaces verdoyants, souvent remplis de couleurs, que l’on retrouve aux entrées des communes. L’intercommunalité essaye d’y replanter des plantes vivaces locales afin qu’elles se réensemencent chaque année et offrent aux habitants un joli cadre de vie. Bien souvent pris pour des herbes folles, elles sont en réalité une zone de biodiversité qui permet d’héberger de nombreux animaux.

Les autres actions :

  • La taille des arbres ne se fait qu’en hiver, et non durant la période de nidification des oiseaux
  • Des haies sont plantées afin de servir de refuge pour les oiseaux et insectes. Leur taille n’est réalisée qu’après la période de fructification afin de fournir une nourriture à la faune locale.
  • Le paillage des massifs : la taille des arbres est broyée puis déposée aux pieds des plantes. Cela permet de créer une certaine humidité et donc d’économiser de l’eau. Les herbes indésirables repoussent également moins vite.

Pourquoi la mettre en œuvre ?

L’un des objectifs de la gestion différenciée est de préserver un maximum d'espèces locales comme les orchidées sauvages, les grandes marguerites, les saules têtards… Et au contraire d’éliminer les espèces invasives comme la balsamine de l’Himalaya.

Le second objectif est de favoriser la biodiversité sur le territoire en permettant à la faune locale (oiseaux, insectes, amphibiens) de trouver un refuge mais aussi de la nourriture.

Articles relatifs pour la catégorie : Gestion des espaces verts

Pévèle Carembault : Le pôle d’échanges est un bel exemple de la gestion différenciée

Les 10 et 11 avril, le service Environnement a missionné l’association Interval pour s’occuper des herbes indésirables du pôle d’échanges de...

Ennevelin : On sort la binette pour désherber les trottoirs

La commune a missionné le chantier d’insertion de l’association Interval pour effectuer un désherbage alternatif de ses trottoirs.

Ennevelin : Des arbres élagués le long du courant de la Planque

Mardi 28 février, l’équipe de l’association Interval missionnée par la Pévèle Carembault, est au bord de la Planque à Ennevelin, pour élagu...

Gondecourt : Une haie plantée autour de la zone industrielle

Mardi 21 février, des salariés de l’association Interval ont planté une haie autour de la zone industrielle de Gondecourt.