Il ne faut pas avoir le vertige. Heureusement Guillaume Six n’a peur de rien. Du moins, le chef d’équipe d’Interval, chantier d’insertion, ne craint pas de monter sur un arbre. Avec son équipe, il est intervenu mardi 26 et mercredi 27 février à Bourghelles pour élaguer 4 saules le long d’un cours d’eau : le riez de Bourghelles.

Ces arbres ont entre 80 et 90 ans et cela faisait plusieurs années qu’ils n’avaient pas été entretenus, précise le professionnel. Tailler un arbre est très important car cela permet de le maintenir en vie. C’est aussi très utile pour éviter d’obstruer le cours d’eau avec les branches qui cassent à cause des intempéries ou du poids. Nous avons aussi trouvé un nid d’écureuil.

Le bois transformé en copeaux

Le bois coupé a été récupéré par les employés municipaux. Il sera broyé afin d’être déposé sur les parterres de fleurs de la commune. Les copeaux empêchent notamment aux herbes indésirables de repousser au milieu des fleurs. Le chantier d’insertion a été missionné par la Pévèle Carembault dans le cadre de l’entretien des berges des cours d’eau du territoire.

Le 12 mars, l’équipe d’Interval sera de retour à Bourghelles pour entretenir d’autres saules le long du Riez de Bourghelles.

  • rss
  • imprimer