Vous l’avez peut-être remarqué le long des routes. La terre est retournée à l’entrée de certaines communes de la Pévèle Carembault. Depuis cette semaine, l’opération « Jachères fleuries » est en cours sur le territoire. Il s’agit d’un dispositif par lequel la Pévèle Carembault offre aux communes, qui le souhaitent, 300 m² de « prairies fleuries ».

Parlons biodiversité

Par cette action, la Communauté de communes vise plusieurs objectifs :

  • Augmenter la biodiversité du territoire : les prairies fleuries sont des refuges naturels pour les insectes qui y trouvent également de la nourriture.
  • Préserver la biodiversité locale : les graines semées sont issues de plantes dont le patrimoine génétique est régional. Ces essences locales comprennent à la fois des fleurs des champs et des plantes mellifères sauvages qui sont la source de l’alimentation des abeilles.
  • Harmoniser les entrées de ville : les 38 communes peuvent bénéficier gratuitement de cette opération pour agrémenter le cadre de vie.

Comment se déroulent les semis ?

Chaque commune prend en charge la préparation de la parcelle. Ensuite, la Pévèle Carembault missionne Interval et ses équipes de l’atelier chantier d’insertion pour semer les terrains. Les semis se déroulent d’octobre à novembre. La floraison débute au printemps. Chaque année, entre 7 000 et 8 000 m² de prairies fleuries sont semées dans les communes volontaires et sur les terrains appartenant à la Communauté de communes.

Interval en action

Mercredi 14 octobre, les équipes d’Interval ont semé des prairies fleuries sur près de 400 m² à Attiches, Auchy-lez-Orchies et Mérignies. Les graines sont mélangées avec du sable afin d’harmoniser leur dispersion sur la parcelle. En 2020, 19 communes ont demandé à bénéficier de cette action.

  • rss
  • imprimer