Avec un large sourire, Rachid Reffas ouvre la porte. C’est toujours avec un grand plaisir que le gérant du cinéma Le Foyer de Thumeries accueille les cinéphiles. Il faut dire que son métier est une véritable passion pour lui depuis sa tendre enfance. Qui est cet enfant du village qui permet aux habitants de s’évader de leur quotidien depuis 40 ans ? Rencontre avec le Monsieur cinéma de Thumeries.

A 11 ans, Rachid venait récupérer les morceaux de la pellicule de film que le gérant du cinéma de Thumeries de l’époque, Fernand Carpentier, coupait. Devant ce spectacle, ce dernier a décidé de récompenser le jeune garçon. « Il m’a fait visiter la cabine et m’a demandé si je voulais regarder la projection depuis cette salle ! » Un véritable rêve pour le jeune homme. Mais au lieu de regarder le film projeté, le Thumerisien reste concentré sur la machine, son mécanisme. Sa passion pour le cinéma venait de naitre. A partir de ce moment, Rachid passe tout son temps libre dans les murs du centre culturel. Jour après jour, il apprend les rudiments d’un gérant de cinéma « et au bout d’un mois, je savais projeter seul un film en 35 mm ».

Rachid assure la promotion du cinéma Le Foyer

Jusqu’en 1994, il reste bénévole de l’association qui gère le cinéma. Cette année-là, lorsque le gérant part en retraite, la municipalité de Thumeries décide de racheter les locaux et propose à Rachid d’en prendre les rênes. « J’ai accepté et j’ai quitté mon emploi de l’époque. Ce cinéma a 60 ans d’existence et depuis 1994, j’en suis le gérant. Je fais tout, du choix de la programmation aux achats pour la confiserie. Je choisis des films très différents pour que tout le monde y trouve son compte. C’est ma deuxième maison. » Chaque mois, Rachid parcourt les communes autour de Thumeries pour déposer la programmation des films à l’affiche dans 90 commerces.

Chaque semaine, 2 à 3 films différents sont projetés dans la salle qui comprend 244 sièges depuis les travaux de rénovation réalisés en 2005. Rachid a réussi à rendre le lieu chaleureux et moderne tout en conservant l’ambiance familiale d’un cinéma. « Nous voulons que les spectateurs soient bien accueillis et soient contents de leur moment passé chez nous. Il faut qu’ils puissent s’évader, se détendre. Le nombre de fauteuils a diminué depuis leur remplacement afin d’améliorer le confort. » Preuve de son succès, chaque année 15 000 à 20 000 entrées sont comptabilisées.

Une médaille du Mérite cinématographique

Cette dévotion pour son métier a été récompensée en 2013 : Rachid a reçu la médaille du Mérite Cinématographique pour être l’un des plus jeunes projectionnistes de France et après plus de 40 ans de bons et loyaux services. Aujourd’hui, l’exploitation du cinéma est assurée par l’association Arts et Loisirs. Rachid Reffas, agent de la Pévèle Carembault, est mis à disposition de l’association pour assurer sa mission. Dans cette tâche, il est principalement aidé à chaque séance par son épouse Laurie ainsi qu’une équipe de bénévoles. A 56 ans, le père de famille ne pense pas encore à la retraite et pourtant, la relève est déjà assurée. Son fils, la mascotte du cinéma est un passionné de la projection depuis son plus jeune âge. A 10 ans, Lucas rêve lui aussi de devenir gérant d’un cinéma.

  • rss
  • imprimer