Eric Momont, deuxième vice-président

Chargé des Ressources humaines, des Biens et Moyens

Eric Momont est un enfant du pays. Il faut dire que depuis au moins cinq générations, sa famille habite Mons-en-Pévèle. C’est dans ce village que l’un de ses aïeuls à fonder l’entreprise familiale de semences. Alors forcément, en grandissant dans les rues de la commune, en parcourant les sentiers, le jeune homme s’attache à Mons-en-Pévèle. C’est pour défendre et valoriser ce territoire, mais aussi toute la Pévèle, qu’Eric Momont, avec un groupe d’amis, lance une radio libre en 1981 : Radio Pévèle. « On allait à la rencontre des communes pour parler de la vie locale, des commerces, des associations. C’était une belle aventure. »

En parallèle à partir de 1985, il reprend les rênes de l’entreprise familiale avec ses cousins. Il est alors au poste de directeur administratif et financier et ce durant une trentaine d’années. Quelques années plus tard, il participe à la création du Pays Pévèlois pour « montrer le réel potentiel de ce territoire qu’est la Pévèle ». En 2016, marié, père de quatre enfants, il reste à 59 ans, consultant pour la société familiale.

Des sorties en famille

Question loisirs, Eric Momont privilégie les sorties en famille et notamment les balades dans les alentours de Mons-en-Pévèle. Il est également un féru de voyages ce qui lui permet de pratiquer une autre de ses passions : la photographie. Enfin, avec ses racines agricoles, l’élu est un amateur de chasse.

Actif dans la société civile depuis sa jeunesse, le Pévèlois se dit qu’il est temps de s’engager dans la vie politique en 2008. Il s’inscrit sur une liste à l’occasion des élections municipales. Nommé adjoint aux finances et en charge des relations avec l’intercommunalité, il devient maire en fin d’année suite à la démission de son prédécesseur. Un mandat qu’il occupe depuis cette date.

” Beaucoup de cachet “

Fervent défenseur de la création de la Pévèle Carembault, le président Detavernier lui propose, en janvier 2014, le poste de vice-président en charge des ressources humaines, des moyens et des biens. « La Pévèle Carembault est pour moi un territoire qui a beaucoup de cachet question environnement et qui a une réelle identité de par son histoire commune, mais aussi la vie rurale et la vitalité des villages qui la composent. Les habitants n’ont pas besoin d’y être nés pour s’attacher rapidement au territoire, il suffit d’y vivre. »

En tant que vice-président, l’élu se charge de la gestion de toutes les structures qui appartiennent à la Pévèle Carembault : salles de sports, de spectacles, locaux administratifs… « Je dois également réfléchir sur la création du siège et je suis co-président de la commission qui s’occupe du projet de la piscine. » Eric Momont s’est également occupé de l’uniformisation des politiques sociales et salariales des cinq intercommunalités après la fusion. Un dossier sur lequel, son travail se poursuit.

  • rss
  • imprimer