Joëlle Dupriez, vice-présidente

Joëlle Dupriez, Vice-présidente en charge de la mutualisation

 « Je suis un pur produit de la Pévèle ! » lance avec un large sourire Joëlle Dupriez. En effet, toute son enfance, elle la passe à Ennevelin avec ses parents. Fille unique, elle se marie d’ailleurs dans ce petit village et y commence sa carrière de professeur des écoles. « C’était un établissement où il y avait trois classes. » En 1976, pourtant l’institutrice va traverser la frontière communale pour rejoindre Templeuve. « Avec mon mari, 10 ans après notre mariage, on recherchait une maison. J’aimais beaucoup Ennevelin mais on s’est orienté vers Templeuve car il y avait beaucoup plus de services comme les commerces de proximité et la gare. Ennevelin à l’époque, ce n’était pas du tout le même village qu’aujourd’hui. » Joëlle Dupriez voulait également se rapprocher du nouveau groupe scolaire Jules Verne qui était en construction. Un établissement où elle a poursuivi sa carrière professionnelle jusqu’en 2003 où elle a pris une retraite bien méritée.

Professeur des écoles, maman d’un petit garçon, la Templeuvoise se passionne pour la culture sous toutes ses formes : cinéma, théâtre, concert, musique… « J’avais un abonnement au Colisée de Roubaix et j’adore aller une fois de temps en temps sur Lille ou Paris car l’offre culturelle est super importante. J’étais aussi présidente de la chorale. » Cette passion, elle a voulu la faire partager aux habitants de sa commune. C’est comme cela qu’est né le Petit théâtre de Templeuve où de nombreux artistes viennent se produire. « Je suis aussi contente d’avoir poursuivi l’aventure des Rencontres Culturelles initiée par Luc Monnet. C’est important de pouvoir permettre l’accès à la culture de tous les habitants du territoire. »

Une passionnée de la Culture

En 2001, Luc Monnet conduit une liste aux élections municipales et propose à Joëlle Dupriez de le rejoindre. C’est comme cela que la Templeuvoise devient adjointe à la culture et à la vie sociale. Un mandat qu’elle occupe toujours aujourd’hui. « Si j’ai accepté c’est parce que le domaine m’intéresse énormément et que je me rends disponible pour les habitants qui en ont besoin. J’adore Templeuve avec son château, son magnifique parc qui est un lieu familial par excellence. Et j’aime aussi revoir mes anciens élèves. »

En 2016, Joëlle Dupriez devient vice-présidente de la Pévèle-Carembault en charge de la mutualisation. Son objectif est de réfléchir sur tout ce que les communes pourraient faire en commun afin de réduire les coûts et donc faire des économies. C’est le cas des groupements de commandes comme pour les impressions, les assurances mais aussi par la mise en commun d’outils et de machines utilisés par les services techniques des communes. « Nous sommes encore aux prémices de la réflexion sur ce que l’on peut faire pour aider les communes. On voudrait aussi leur apporter une aide technique pour certains travaux comme pour les voiries. »

La Vice-présidente ne le cache pas, elle est fière d’habiter la Pévèle Carembault. « C’est un territoire dynamique et attractif où on a la chance d’avoir encore beaucoup d’espaces verts et boisés. Les habitants sont attachés à leur patrimoine et il y a tout ce qu’il faut pour bien vivre ici. Nous sommes loin d’être un territoire dortoir comme on peut l’entendre ! »

  • rss
  • imprimer