Nadège, Bourghelle-Kos, vice-présidente en charge des services à la personne

Le moins que l’on puisse dire est que Nadège Bourghelle-Kos soit attachée à la Pévèle Carembault. Une jeunesse passée à Mons-en-Pévèle, un petit tour du côté de Lyon et des Etats-Unis au début de sa vie active, la jeune femme a ensuite décidé de revenir vivre dans le Nord en 1999. C’est à Thumeries qu’elle trouve son bonheur. « C’est vrai que j’aime retourner aux Etats-Unis mais je suis sincèrement attachée à Thumeries. Cette ville a une histoire particulière avec la famille Béghin, de beaux monuments et lieux publics, des services, de bons établissements scolaires… » Dans cette commune, la Thumerisienne y élève sa fille et s’investit dans plusieurs associations ; notamment celle des parents d’élèves. « Pour moi l’humain est très important. J’ai un fort côté empathique. »

Aider les habitants

C’est grâce à cet investissement associatif qu’elle se fait remarquer par la municipalité. En 2008, le maire lui propose de rejoindre sa liste pour les élections. « Pour moi être élue c’est avant tout un engagement, c’est également avoir des projets pour ma commune et les voir se réaliser mais aussi et surtout me rendre disponible et à l’écoute des habitants pour les aider dans leurs projets ou leurs difficultés. » Forte de cette première expérience, Nadège Bourghelle-Kos poursuit son œuvre en 2014 où elle devient adjointe au maire de Thumeries. « Monsieur le maire m’a confié la communication, les relations extérieures et le handicap. Je suis également Conseillère régionale et mes mandats sont complémentaires. »

C’est pourquoi, en 2014, quand un poste de vice-président à la Pévèle Carembault lui est proposé, la Thumerisienne accepte avec plaisir. « J’ai forcément dit oui comme il s’agit d’une délégation en charge des services à la personne. L’humain, aider son prochain, ce sont des engagements importants pour moi. »

Seniors et Petite Enfance

Parmi les grands dossiers dont s’occupe Nadège Bourghelle-Kos se trouvent :

  • Le portage des repas aux seniors. « Tous les retours sont positifs. Les habitants sont satisfaits de ce service. Chaque mois, plus de 7 500 repas sont livrés. C’est vraiment un service intercommunal car les plus petites communes ne pourraient pas le mettre en place. »
  • La collaboration avec de nombreux partenaires pour le mieux vieillir. « On organise des conférences, des débats, des animations pour aider les seniors dans leur quotidien. C’est important d’être bien dans sa tête pour que le corps suive, un esprit sain dans un corps sain. »
  • Le Relais Petite Enfance. « Depuis le 1 janvier 2017, nous proposons un lieu d’information, de rencontres, et d’échanges sur l’ensemble des métiers de la petite enfance au service des parents en recherche d’un mode de garde individuel ou collectif et des assistantes maternelles. Une animatrice est là pour organiser des ateliers, les aider au niveau des formations et de l’administratif. Les habitants des 38 communes peuvent y accéder gratuitement. »

Un petit coin de Verdure

Concernant son attachement au secteur, l’élue, passionnée par l’opéra et la musique classique, ne mâche pas ses mots. La Pévèle Carembault c’est son territoire, et elle compte bien le défendre. « C’est notre petit coin de verdure. A la fois proche de la ville mais agréable pour son calme. De bons établissements scolaires, des services à la personne, des commerces de proximité, une vraie vie culturelle, associative et entrepreneuriale. Vivre en Pévèle Carembault, c’est un choix, un état d’esprit ! »

  • rss
  • imprimer