Bernard Chocraux a enfilé ses bottes. Mardi 30 janvier, le vice-président chargé de l’environnement à la Pévèle Carembault s’est rendu au Pont Tordoir, entre Mérignies et Avelin. C’est là que se déroule le chantier de construction d’une zone d’expansion de crue (ZEC). Il est venu découvrir l’avancée des travaux en compagnie des techniciens de la Communauté de communes.

Depuis fin septembre, l’entreprise Guintoli a entrepris de décaisser plus de 5 hectares de terre afin de creuser la ZEC. Une bonne partie du site est déjà réaménagé avec de la terre végétale. Avec la terre enlevé, l’entreprise concevra une digue pour retenir un volume de 78 000 m3. En effet, cet aménagement est prévu dans le programme de lutte contre les inondations sur le territoire de la Pévèle Carembault. Prochainement, des saules seront taillés et replantés le long des berges de la Marque par le chantier d’insertion d’Interval.

Un effet de “renard hydraulique”

Un système de palplanche sera également utilisé dans les prochains jours afin de créée un rideau imperméable devant la digue et d’éviter un effet de « renard hydraulique » (éviter que l’eau ne pénètre sous la digue et la déstabilise).

Les travaux devraient se poursuivre jusqu’au mois d’avril. Budgétisé à 770 000 HT, le projet est financé par l’Europe via le fonds Feder, l’Agence de l’eau et la Pévèle Carembault. Il sera complété par le redimensionnement des deux ponts de Tourmignies en 2018. L’objectif est d’éviter que de nouvelles crues ne viennent inonder le centre du village comme en juillet et décembre 2000.

  • rss
  • imprimer