Bachy : la Bourle

Un peu d’histoire…

La Bourle est un jeu traditionnel du nord de la France. Les  bourles sont des disques en bois de noyer ou de platane d’un diamètre de 20 cm et de 9,5 cm d’épaisseur pour un poids d’environ 1,5 kg. Elle a un profil arrondi, mais légèrement asymétrique qui comprend un côté “fort” et un côté “faible”. De ce fait, selon l’usure, la bourle réagit différemment. Les bourles sont peintes, soit en rouge, soit en bleu, différenciant ainsi les équipes.

bourloirebachyPratiqué depuis plus d’un siècle à Bachy, autrefois dans l’arrière-cour d’un estaminet, le jeu de bourles dispose depuis quelques décennies d’un local construit par la municipalité dans l’enceinte du terrain de sports, et aménagé par les « bourleux » eux-mêmes.

Dans le même temps, les joueurs, des passionnés, se sont constitués en association sous l’égide de la loi de 1901, à l’initiative de Roger Cattoen, qui en fut le premier président,  « Les Joyeux Bourleux de Bachy ». Elle est, naturellement, administrée par un président, un secrétaire et un trésorier. Mais il y a également un capitaine et un  lieutenant qui eux, ont conquis leurs titres à l’occasion de joutes qui se tiennent une fois par an.

En mai, est organisé un tournoi dont la renommée s’étend jusqu’en Belgique, réunissant 40 ou 50 équipes. Elles vont se disputer le titre de champion, au terme de plusieurs week-ends d’éliminatoires, en des matches animés et devant un public nombreux.

Les règles du jeu

Le jeu de bourles est un jeu d’adresse, mêlé de stratégie, où les joueurs, en deux équipes, ont à rivaliser de savoir-faire pour placer leurs bourles au plus près de la cible, tout en en disséminant d’autres afin de constituer des obstacles pour l’équipe adverse.

La règle du jeu  reste simple même si la bourle en bois ne se manie pas aussi facilement que l’on pense. C’est là l’intérêt du jeu, pour qui veut apprendre à manier et rechercher une bonne ondulation autour des bourles adverses pour faire « Jo », c’est-à-dire marquer un point. Une partie se compose de six bouts, soit trois allers-retours, et on établit alors le score de la partie. S’il y a 8 points d’écart entre les deux équipes, ou davantage, la partie est « blonde » tout à l’honneur des vainqueurs et à  la  honte des vaincus.

Les joueurs se répartissent en équipes, généralement de 3 à 6 joueurs chacune. Chaque participant  dispose de deux bourles. Ce jeu peut aussi se pratiquer individuellement. Le « pointeur » ouvre la partie. Le « riveur » excelle à faire onduler sa bourle d’une rive à l’autre en esquivant les bourles adverses. Le « tapeur » sait lancer sa bourle avec force, ou même violence, pour déranger toutes celles qui sont déjà en jeu, quitte à la voir finir au bac.

Faire « Jo » : Marquer un point.

Jouer un bout : Jouer jusqu’à ce que toutes les bourles soient arrivées à une extrémité de la piste.

  • rss
  • imprimer