Beuvry-la-Forêt : l’église Saint Martin

Un peu d’histoire

L’église est située en bordure de la route qui va de Saint-Amand-les-Eaux à Orchies, rue Albert Ricquier. La commune fut un lieu d’occupation romaine jusqu’aux invasions barbares du IXe siècle.

Le village, implanté sur des terres ayant appartenu à la fondatrice de l’abbaye de Marchiennes, sainte Rictrude, au VIIe siècle, l’abbaye en prend possession dès le IXe siècle. L’abbé nomme donc le curé et perçoit la dîme. Il est également seigneur du village.

La première église Saint-Martin est visible sur la gouache des Albums de Croÿ (1603).  Jusqu’en 1786, elle se trouvait au même endroit que l’ancien cimetière, rue Saint-Martin. Il est décidé de la changer de place et de la reconstruire en 1784. Les travaux, entrepris en 1788, sont interrompus par la Révolution française. Vendue comme bien national, l’église perd son dallage en pierre bleue mais la commune rachète la construction qu’elle complète et achève. Au milieu du XIXe siècle, des décors sont ajoutés entre les arcades (médaillons avec portraits de saints) et au-dessus de celles-ci (écussons entourés de rinceaux).

De 2013 à 2017, une restauration est effectuée, sous la direction de Nathalie T’Kint, architecte du Patrimoine.

Du côté de l’architecture

En façade, une grosse tour cantonnée de pilastres corniers est couronnée d’une flèche octogonale couverte en ardoises. Deux annexes la flanquent, l’une réservée au baptistère, l’autre à un escalier menant au clocher. En arrière, la nef comprend 5 travées. Des colonnes doriques sur piédestaux octogonaux soutiennent des arcades séparant le vaisseau central des bas-côtés. Au centre, le chœur comprend une travée droite éclairée par deux fenêtres, suivie d’une abside en demi-cercle.

Extérieurement, le portail est une simple porte en plein-cintre. Au-dessus, une petite rosace éclaire l’étage de la tribune.

  • rss
  • imprimer