Camphin-en-Carembault : l’Eglise Saint Médard

Un peu d’histoire

Dominant la plaine du Carembault depuis plus de cinq cents ans, et située au cœur du village, l’Église Saint Médard est remaniée à plusieurs reprises. Le chœur date du XIVe. La nef et les deux collatéraux sont élevés au siècle suivant avec un appareillage en rouges barres alternant brique et pierre. La tour du XVIIe siècle, couronnée d’une flèche pyramidale couverte d’ardoises, abrite un porche dont le double portail porte la date de 1640.

A l’intérieur, les colonnes de la nef, en pierre de Tournai, couronnées de chapiteaux à crochets, remontent au XIIIe siècle. Les vitraux, réalisés par Haudecoeur et Colpaert, peintres verriers de Lille, datent de 1875-1876. Préservée des destructions perpétrées pendant la Révolution, l’église est l’un des plus beaux exemplaires de l’ancienne châtellenie de Lille.

Un peu d’architecture

Selon un écrit de l’abbé Théodore Leuridan, archiviste au diocèse de Cambrai de 1898 à 1912, « l’église a été complètement restaurée en 1884, d’après les plans de M. P. Destombes, architecte à Roubaix. » avec, notamment, le remplacement des plafonds plats des bas-côtés par des voutes gothiques en plâtre.

Les derniers travaux effectués sur l’édifice datent de 2012 et ont duré deux ans. Sont réalisés la rénovation et la mise en valeur des façades, le remplacement de la charpente et de la couverture ainsi que la restauration de l’ensemble des vitraux.

  • rss
  • imprimer