Coutiches : le Calvaire

Un peu d’histoire

Le calvaire est situé au coin de la route Nationale et de la rue des Sablières à Coutiches. L’oratoire qui est à la fois chapelle et calvaire passe pour être unique en la région. Bâti, à l’origine, entre 1758 et 1760, il semble avoir été en grande partie reconstruit à la fin du XIXe siècle. Selon les archives, c’est à la demande de « M. Carpentier, très digne pasteur de la paroisse de Coutiches, et la plus saine partie des habitants de la paroisse… » que le calvaire fut édifié, suite au consentement du seigneur Antoine-Constant du Hamel, sur un  flégard (terrain d’usage communautaire situé au bord d’un chemin ou d’une rivière).

C’est une sévère construction de brique, seulement rehaussée par un avant corps formé de deux pilastres doriques. Un portail en plein cintre surmonté d’un oculus donne accès à la partie basse, deux salles successives voûtées avec, au fond, une imposante Pietà en pierre de Soignies badigeonnée de blanc.

Par deux escaliers extérieurs formant un fer à cheval, on accède à une plateforme, 6 m plus haut, entourée d’une lourde balustrade formée de potelets en brique. Au centre, un Christ en croix est dressé sur un socle de brique. Ce Christ a été érigé en 1920, après la Grande guerre, sur le calvaire déjà signalé sur le cadastre de 1817.

Procession et restauration

Jusqu’aux années 1960, en juin, une procession de plusieurs centaines de fidèles partait de l’église vers le calvaire pour un Te Deum. En 2004, une restauration complète eut lieu : rejointoiement des briques à la chaux, décapage intérieur, abattage d’arbres et suppression des grilles.

  • rss
  • imprimer