Cysoing : la Pyramide de Fontenoy

Un peu d’histoire…

Lors de la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748), l’armée du roi Louis XV envahit, en mai 1744, les Pays-Bas autrichiens, dont faisait partie la Belgique actuelle. Afin de préparer la campagne de Flandre, Louis XV arrive le 14 mai 1744 à l’abbaye de Cysoing, avec son état-major et ses ministres, pour y passer quelques jours. L’armée de 8 000 hommes établit son camp sur la plaine de Cysoing, près de la chapelle aux Arbres.

La bataille de Fontenoy, probablement la plus célèbre de cette guerre, se déroule un an plus tard, le 11 mai 1745, sur la rive gauche de l’Escaut. Elle met en présence l’armée française sous les ordres du Maréchal Maurice de Saxe et une coalition (Provinces Unies, Grande-Bretagne, Hanovre et Autriche) sous les ordres du Duc William de Cumberland. Elle se solde par une victoire française.

Le 24 mai 1751 est inaugurée la pyramide élevée à la gloire du roi Louis XV et en mémoire de ses campagnes.

Du côté de l’architecture

Il s’agit en fait d’un obélisque, dont la forme la plus pure a été employée par les Egyptiens, chez qui il symbolisait un rayon solaire.

Adrien Théry de Gricourt, sous-chantre de l’abbaye, en dessine les plans :

– 3 faces inscrites dans un triangle équilatéral.

– une hauteur totale d’environ 16 à 17m (50 pieds)

– 4 marches et un socle avec un massif bombé sur lequel se greffent 3 contreforts aux angles. Sur ces derniers reposent des consoles renversées, sculptées de volutes, de feuilles et de fleurs.

– une flèche : à la base un renflement sphérique orné, sur les faces principales, d’un cartouche entourant les armes royales à 3 fleurs de lys. Tout en haut une boule, puis une grande fleur de lys à 3 faces.

L’ensemble est en pierre d’Ecaussines (Hainaut belge), pierre très recherchée pour son grain très fin permettant une belle sculpture.

La pyramide est un des rares vestiges de la riche abbaye Saint-Calixte de Cysoing, disparue dans les flammes en 1793. Il est étonnant que ce monument soit sorti indemne de la période révolutionnaire.

  • rss
  • imprimer