Moncheaux : le Sophora pleureur

Un peu d’histoire…

Dans la commune de Moncheaux, le sophora pleureur trouve sa place vers 1880. L’arbre se trouvait sur un terrain appartenant au pépiniériste François Legrux (né en 1850) qui le lègue à sa nièce Germaine Coillet.

En 1945, le terrain est partagé, lors d’une donation-partage, entre les enfants de Germaine Coillet, épouse de Jean-Baptiste Denneulin : Marthe Denneulin et François Denneulin, lui-même pépiniériste.

La mairie de Moncheaux rachète le terrain en 1992, pour permettre l’accès à la salle polyvalente. La résidence construite sur un terrain avoisinant portera le nom de Résidence du Sophora.

Le Sophora

Le nom sophora a pour origine un mot arabe sophera, sephira ou souphera, désignant soit un arbre donnant une teinture jaune, soit une plante à fleurs jaunes. Cet arbre comprend une vingtaine d’espèces et est implanté pour la première fois au XVIIIe siècle à Kiev, en Ukraine. Cet arbre a longtemps été utilisé comme arbre d’ornement dans les parcs et comme arbre d’alignement dans nos avenues pour sa bonne résistance à la pollution atmosphérique et à la sécheresse.

Les fleurs : de couleur blanc-crème, elles mesurent 1 à 2 cm de long et sont réunies en panicules (grappes de fleurs) pendantes de 15 à 25 cm. Elles s’épanouissent en juillet-août et sont légèrement parfumées.

Les feuilles : caduques, de 15 à 25 cm de long, elles sont composées de 9 à 17 folioles ovales. Elles sont vert foncé brillant sur le dessus, légèrement glauques au revers et virant au jaune d’or en automne.

L’écorce : crevassée, elle est de couleur brun très clair.

  • rss
  • imprimer