Mons-en-Pévèle : Grès de Pève

Un peu d’histoire

On retrouve des éléments de grès de Pève dans tout le village (soubassement de l’église, stèle de la Paix, banc, etc.). Le grès de Pève comporte une multitude de petits disques convexes de quelques millimètres de diamètre qu’on appelle « nummulites », c’est-à-dire « monnaie-pierre ». Les nummulites de Pévèle sont de l’espèce Nummulites planulatus elegans. Lorsqu’elles sont éclatées, on observe leur structure interne : une véritable micro-dentelle de pierre calcaire.

Ce sont des animaux fossiles appartenant au plancton marin qui pullulèrent et évoluèrent dans les mers chaudes du monde entier pendant 42 millions d’années. Leur accumulation en strates épaisses a fini par transformer le sédiment meuble, un sable grossier, cimetière à nummulites, en une roche dure et compacte, le grès de Pève. Puis, l’érosion a lessivé en premier lieu les sables et les argiles ; mais, là où les bancs de grès s’étaient formés, une résistance à l’érosion s’est mise en place, protégeant les roches tendres sous-jacentes. C’est ainsi qu’a subsisté la butte de Mons-en-Pévèle.

Le Pas Roland tout proche doit son nom à une légende mais est vraisemblablement une ancienne carrière de grès de Pève. Sa forme circulaire est trop régulière pour être naturelle.

  • rss
  • imprimer