Templeuve-en-Pévèle – Le Moulin

L’origine du premier moulin de Templeuve-en-Pévèle remonte à une époque très ancienne puisqu’il est déjà mentionné en 1328 dans les rentes de l’Abbaye d’Anchin, sous le nom de « Moulin de Vertain ». Il passa successivement aux mains des familles De la Porte dit d’Espierres, Robert, Jacops d’Aigremont avant la Révolution. Il devint ensuite la propriété de la famille Havet et enfin celle de la famille Baratte. Reconstruit en briques au XVIIe siècle, il resta en activité jusqu’au décès du meunier Monsieur Jean-Baptiste Houzé le 21 novembre 1907. Sa veuve acheva de moudre les derniers sacs de grains et le moulin fut abandonné.

La mairie l’achète en 1973

Sous l’impulsion de Jean Bruggeman, Président de l’Association Régionale des Amis des moulins, la municipalité de Templeuve-en-Pévèle décide d’acquérir le moulin, totalement délabré, en 1973. Les travaux de restauration entrepris à partir de 1975 s’achèvent le 15 juin 1985 par son inauguration.

Le Moulin tire son originalité de sa conception architecturale. Le mécanisme intérieur et sa toiture, reposant sur un pivot, sont simplement maintenus au second étage par un chemin de roulement. L’ensemble en bois (mécanisme, toiture, planchers, escaliers) pivote lorsque l’on oriente les ailes. Il n’existe plus de moulin identique à celui-ci.

Le moulin en quelques chiffres…

Tour : hauteur : 10,20 m. Diamètre intérieur : 5,10 m. Epaisseur des murs : 1,25 m à la base – 1,12 mètre au sommet.

Ailes : 24 mètres d’envergure.

Mécanisme : Deux paires de meules. Le grand rouet : 2,90 mètres de diamètre. Le petit rouet : 2 mètres de diamètre.

 Le moulin et les matériaux utilisés :

Chène, orme, iroko

Pour le mécanisme : bardeaux de châtaignier

 

  • rss
  • imprimer