La réfection des pavés

paris-roubaix_parcours2016La réfection des pavés

C’est un symbole du Nord à mettre en valeur. Les pavés, ces petits blocs de pierre, couvrent nos routes et chemins depuis des siècles. Il faut donc les rénover régulièrement pour les sauvegarder. L’intercommunalité finance chaque année des travaux de réfection des pavés sur une longueur de 150 mètres. Sur son territoire, 16 secteurs pavés ont été identifiés.

Comment se déroule la rénovation ?

Avec la collaboration de l’association des Amis du Paris-Roubaix, la Pévèle Carembault identifie les zones dégradées : trou, absence de pavés… La première étape du chantier consiste à retirer tous les pavés du secteur à rénover. Ils sont triés et seuls ceux en bon état sont conservés (environ 80% en moyenne). La route est ensuite décaissée sur 55 cm, une couche de cailloux est déposée. Vient alors le moment de replacer les pavés, en commençant par ceux des extrémités pour délimiter le chemin. Ceux-ci sont alors poser sur un socle de béton. Les pavés du centre de la route sont quant à eux posés sur une couche de 5 cm de sable. Enfin, tous sont assemblés avec un joint de sable.

D’où viennent les pavés ?

La majorité des pavés sont réutilisés lors de la rénovation de la route. Au contraire, certains sont remplacés à cause de leur état dégradé. Le Département du Nord fournit gracieusement les pavés manquants à la Pévèle Carembault.

Les jeunes se forment

Pour assurer la réfection des pavés, la Pévèle Carembault fait appel à une entreprise extérieure. Mais comme il faut aussi se former, l’intercommunalité autorise le lycée horticole de Lomme à intervenir sur un secteur pavé. Chaque année, un groupe de jeunes vient rénover de petits secteurs pavés. L’occasion pour eux de découvrir les rouages du métier.

Une nouvelle signalétique

Les secteurs pavés de la Pévèle Carembault sont très empruntés par les randonneurs et les cyclistes. Parmi les utilisateurs, les concurrents du Paris Roubaix foulent ces chemins chaque année. Alors pour mieux les indiquer, l’intercommunalité a décidé d’y placer des bornes signalétiques à l’entrée des chemins.

  • rss
  • imprimer