Lil et Oxo ont les yeux fixés sur le troupeau. Les deux chiens de la race Border Collie veillent sur le troupeau de moutons qui pâture sur la Zone d’expansion de crue (Zec) du Pont Tordoir, entre Avelin et Mérignies. Leur maître, Alexandre Pecourt, a accepté d’entretenir le site de 5 hectares appartenant à la Communauté de communes. Cette action fait partie du Plan Climat (PCAET) du territoire .

« Mes moutons font de l’éco-pâturage, précise l’éleveur originaire de Tourmignies. Ils mangent l’herbe, évitent que le milieu se ferme à cause de ronces ou d’arbustes et entretiennent la biodiversité. Grâce à eux la zone reste prête à accueillir l’eau en cas de fortes pluies. » En effet, la Zec du Pont Tordoir a été aménagée pour retenir un volume d’eau de 78 000 m3 dans le cadre de la lutte contre les inondations. Sans entretien, le site risque d’être moins efficace le moment venu.

Des moutons très efficaces

« Les moutons évitent un entretien mécanique à l’aide d’outils. C’est donc plus écologique, assure l’éleveur. Ils sont aussi plus efficaces que les machines sur certains terrains comme les pentes. » Depuis le mois de novembre, la cinquantaine d’ovins avancent petit à petit pour nettoyer le site.

En moyenne, un mouton mange 1,5kg de matière sèche par jour. « Je suis en reconversion professionnelle et j’espère devenir bientôt éleveur à plein temps. Pour le moment, je ne peux pas encore en vivre pleinement. Il faut d’abord que j’augmente mon troupeau et pour cela, il faut que je trouve d’autres pâtures de particuliers, entreprises ou collectivités à entretenir. »

  • rss
  • imprimer