Le jeudi 15 février, les élus communautaires se sont réunis dans la salle Louette de Nomain. Une mission importante leur a été confiée lors de cette soirée. Ils devaient réfléchir à comment les habitants allaient vivre en 2050. C’est-à-dire qu’ils ont élaboré les ambitions du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de la Pévèle Carembault.

Pour cela, par petits groupes, ils se sont mis dans la peau d’un habitant de 2050 : une lycéenne, un jeune couple, un retraité ou encore un agriculteur. A partir de là, les élus ont imaginé le mode de vie pour chacun : développement des déplacements en voitures électriques, télétravail généralisé, aires de covoiturage, cours en vidéo-conférence, multiplications des maisons domotiques… Pour que ces réflexions soient réalisables en 2050, les décisions doivent être prises aujourd’hui par les élus.

Préserver l’avenir de la planète

Voilà les prémices du PCAET posées. Maintenant, il ne reste plus qu’à mobiliser des acteurs autour du projet et surtout sensibiliser les habitants sur le sujet afin de préserver notre territoire. « Le PCAET est un dispositif dont l’objectif est de protéger l’avenir de la planète afin que nos enfants et petits-enfants puissent y vivre le plus sereinement possible », assure Bernard Chocraux, vice-président chargé de l’environnement à la Pévèle Carembault.

  • rss
  • imprimer