La Pévèle Carembault incite les entrepreneurs de son territoire à être acteurs dans la préservation de la biodiversité locale. Depuis octobre 2018, elle mène un projet transfrontalier avec l’Intercommunale de développement économique et d’aménagement du Cœur du Hainaut (IDEA- Wallonie).

Actuellement, 7 entreprises font partie du projet B3 Bed and Breakfast for Bees. Son objectif est d’aménager des espaces verts propices au développement des abeilles et autres polinisateurs sauvages. 3 entreprises sont originaires de notre territoire : Norsys (Ennevelin), Equip’Tout (Orchies) et Cosmolys (Avelin). En février, l’entreprise ennevelinoise a accueilli l’ensemble des partenaires pour une formation sur la gestion différenciée. Rencontre avec Jean-Marc Lefebvre, référent du projet chez Norsys.

1/ Pourquoi votre entreprise a voulu se lancer dans le projet de préservation des abeilles ?

J-M. L. : Depuis plus de 15 ans, Norsys s’est engagée sur la voie de la performance globale. C’est un modèle de développement d’entreprise favorisant la recherche d’un équilibre entre trois principales finalités : économique, sociale et environnementale.

Norsys a également intégré un réseau d’entreprises pionnières (75 BCorp en France en mars 2019) qui cherchent à être les meilleures pour le monde plutôt que les meilleures au monde.

Nous nous mobilisons fortement autour de la protection de l’environnement et avons mis en place des actions : la réduction de nos gaz à effet de serre, la compensation des émissions restantes avec l’objectif d’atteindre la neutralité Carbone dès 2025 (Norsys a financé la plantation de 15 000 arbres en 2019), la fourniture en énergie auprès d’acteurs engagés dans la transition énergétique, la sensibilisation de nos clients au bilan Carbone des projets…

2/ Quelles sont les actions que vous avez déjà mises en place dans votre entreprise ?

J-M. L. : A ce jour, dans le cadre du projet B3, nous avons planté une prairie fleurie, enrichi notre espace vert avec des arbres fruitiers, des arbustes et des plantes grimpantes et installé un abri à insectes.

3/ Quels sont les futurs projets autour de la préservation des abeilles sauvages qui vont se réaliser ?

J-M. L. : Nous prévoyons de compléter ces premières actions par une démarche de gestion différenciée des espaces verts, une sensibilisation de nos collaborateurs à ce sujet et l’organisation d’un atelier « Do It Yourself » dédié à la fabrication d’hôtels à insectes.

4/ Qu’est-ce que ce projet apporte à une entreprise ?

J-M. L. : La participation au projet « Bed and Breakfast for Bees » s’inscrit naturellement dans la dimension environnementale de notre projet d’entreprise et représente une contribution supplémentaire aux actions déjà menées. Elle permet par ailleurs de tirer profit de l’espace vert de l’agence Norsys d’Ennevelin et de le valoriser.

 

Le projet B3 bénéficie de l’expertise de l’UMONS via son laboratoire de Zoologie. D’une durée de 18 mois, le projet est financé par le FEDER à hauteur de 100% pour un montant de 30.000 €.

  • rss
  • imprimer