Il y a 1 an environ, Vincent Laby a rejoint l’association Les Amis de la musique d’Aix-en-Pévèle. A ce titre, le jeune homme de 24 ans fait partie des dumistes qui interviennent dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la musique. Depuis septembre dernier, il se rend chaque semaine à l’école du Sacré Cœur de Camphin-en-Pévèle. Rencontre.

Pévèle Carembault : Qu’est-ce qu’un dumiste ?

Vincent Laby : C’est un intervenant musical qui vient en aide aux enseignants dans les écoles et qui a réussi son Dumi (diplôme universitaire de musicien intervenant). Les enseignants n’ont pas tous de formation en musique. Un dumiste est là pour monter des projets musicaux avec les élèves et en collaboration avec les enseignants.

Quels sont les projets montés ?

V.L. : Les enseignants créent les projets et nous les réalisons avec eux. Il y en a différents types. Par exemple, cela peut-être un projet autour du chant. Je travaille donc la justesse et le placement de voix avec les enfants. Ici à Camphin-en-Pévèle, j’ai un projet autour de la construction d’un instruments de musique. On utilise des objets de recyclage pour les fabriquer et ensuite on travaille la gestuelle. Et en chant, nous travaillons la voix autour de chansons qui parlent d’écologie.

Où intervenez-vous ?

V.L. : L’association intervient sur toute la Communauté de communes. Moi je fais Bersée, Camphin-en-Pévèle, Mons-en-Pévèle et Nomain. J’ai la charge de 19 classes réparties dans 4 écoles. Chez les maternelles, les séances durent 30 minutes par semaine et chez les primaires c’est 45 minutes. Nous intervenons une ou plusieurs périodes par classe selon les projets. J’essaie de leur faire écouter aussi de la musique classique car ce n’est pas forcément celle qu’ils entendent le plus.

En dehors des écoles, vous pratiquez la musique ?

Pour faire ce métier, il faut être passionné. Je donne des cours de trompette, je fais de l’éveil musical dans différentes écoles de musique et je dirige la chorale d’Aniche (Ostrevent). Je fais également partie de plusieurs harmonies dont celle de Mons-en-Pévèle et je suis le directeur de l’harmonie d’Ecaillon (Ostrevent). J’aime beaucoup le jazz… Bref, tous les soirs je fais de la musique !

Vous devez donc avoir un gros bagage musicale derrière vous ?

J’ai commencé par faire de la musique à l’école de musique de Lambres-lez-Douai. Ensuite, je suis entré au conservatoire de Douai et j’ai eu un diplôme en trompette. Au total, j’ai environ 15 ans d’études en musique derrière moi.

  • rss
  • imprimer