Christophe Martinache est le premier ! Le garagiste vient de s’installer dans le village d’entreprises de Saméon. Ce projet a été lancé par la Pévèle Carembault afin d’accueillir les artisans du secteur qui ont besoin de locaux pour développer leur activité. Coût du chantier : 1,2 million d’euros HT, financé entièrement par la Communauté de communes.

« C’est une opération lancée il y a plus d’un an. Elle a débuté par la démolition des bâtiments d’une ancienne friche industrielle, précise Bernard Cortequisse, vice-président en charge du développement économique. Aujourd’hui, on y trouve deux bâtiments de 800 m², comprenant chacun 4 cellules d’activités à louer. Et nous proposons des prix très attractifs. » En effet, les 7 cellules, encore disponibles, sont louées selon un bail commercial de 9 ans à 45 euros/m²/an HT et HC. Autre avantage : le locataire peut aménager les locaux selon ses besoins.

« Ce village d’entreprises, livré en janvier 2019, vient compléter notre offre immobilière pour les entreprises, poursuit le vice-président. Nous tenons au maillage de la vie économique sur notre territoire notamment grâce à des parcs d’activités. On se doit d’être attractif et de proposer plusieurs solutions d’accueil pour les entreprises car chacune a des besoins différents. »

Des locaux commerciaux attractifs

Christophe Martinache, lui, avait besoin de locaux plus grands pour développer son activité. En effet, artisan depuis 35 ans, il était auparavant installé sur Nivelle (Amandinois). Récemment, ses locaux ont été repris par son fils qui vient de créer son activité d’ébéniste. « Grâce à des amis sur Saméon, j’ai entendu parler du projet de village d’entreprises, souligne le locataire. Je ne trouvais pas ce qu’il fallait sur mon secteur alors je suis venu ici. Les tarifs sont attractifs et les locaux très bien situés. » Le village d’entreprises bénéficie d’une très bonne accessibilité au réseau routier. L’A23 est située à 5 minutes environ avec la sortie Sars et Rosières.

Depuis une dizaine de jours, le garagiste (garage Nivelle), qui répare aussi les engins de motoculture pour les particuliers, a transféré son activité rue de la Quiéze. Il espère rapidement avoir des voisins. Pour les professionnels intéressés, un dossier de candidature est à remplir.

  • rss
  • imprimer