Le projet Circular Interiors est une démarche d’innovation qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation du bâtiment démonstrateur Passerelle. Cette maison des entreprises témoigne de l’engagement de la Pévèle Carembault vers l’économie circulaire et pour la qualité de vie au travail. Le bâtiment intègre les besoins des usagers pour créer un cadre de travail qualitatif.

Dans ce contexte, la Pévèle Carembault apporte une attention particulière à l’agencement du lieu. En effet, des études montrent qu’un environnement de travail adapté améliore la qualité de vie au travail, ce qui influence directement la performance des collaborateurs. Cependant, un environnement de travail qualitatif induit parfois une augmentation des impacts environnementaux. Dès lors, il convient de chercher des solutions innovantes pour mettre l’économie circulaire au service de la qualité de vie au travail. C’est tout l’enjeu du projet Circular Interiors qui réunit des experts de l’écoconception et de la qualité de vie au travail.

L’objectif du projet est d’aboutir à des concepts d’agencement favorisant une bonne qualité de vie au travail et à faible impact environnemental. Pour cela, la Pévèle Carembault s’appuie sur une équipe d’experts et sur une démarche d’innovation, une démarche à découvrir dans cette série d’article.

Qu’est-ce que l’écoconception ?

L’éco-conception consiste à intégrer la protection de l’environnement dès la conception des biens ou services. Elle a pour objectif de réduire les impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie : extraction des matières premières, production, distribution, utilisation et fin de vie. Elle se caractérise par une vision globale de ces impacts environnementaux : c’est une approche multi-étapes (prenant en compte les diverses étapes du cycle de vie) et multi-critères (prenant en compte les consommations de matière et d’énergie, les rejets dans les milieux naturels, les effets sur le climat et la biodiversité).

 

Qu’est-ce que la QVT (Qualité de Vie au Travail) ?

« La qualité de vie au travail est ce qui contribue au développement de la personne, à ce qui fait qu’elle va s’engager pleinement dans son activité de travail, parce qu’elle y trouve de la satisfaction, s’y réalise, y trouve un sens et contribue à une ambition, une œuvre collective » H. Lanouzière, Directeur de l’Anact, 2013

  • rss
  • imprimer