Durant l’été 2018, la Pévèle Carembault a envoyé un questionnaire auprès des entreprises du territoire. L’objectif était de connaitre leurs méthodes de gestion des déchets afin de mieux les accompagner vers le développement durable.

Grâce aux réponses apportées, la Pévèle Carembault a constitué un programme d’ateliers autour de l’écologie industrielle territoriale (EIT – voir la vidéo ci-dessous). Le premier rendez-vous s’est déroulé le 27 février en présence d’une quinzaine de chefs d’entreprise et du bureau de conseils Inddigo. Lors des échanges, deux grandes thématiques ont alors émergé : l’optimisation des déchets et la mutualisation des services. L’objectif de l’EIT est de faire fonctionner les entreprises comme un écosystème naturel. Il faut donc que les entreprises se connaissent, se fassent confiance et travaillent ensemble.

Mutualiser et gérer les déchets

Deux groupes de travail se sont donc créés. Le premier comprend une dizaine d’entreprises et réfléchit sur la gestion des déchets. Après une première rencontre le 28 mars, les participants ont mis en lumière deux besoins : sensibiliser et former les employés des entreprises au développement durable et à la gestion des déchets. Le 24 avril, une nouvelle rencontre est prévue pour trouver des solutions concrètes à mettre en place.

Le second groupe travaille sur la mutualisation de services entre les entreprises d’un même territoire. L’idée sera de diminuer les coûts financiers et l’impact environnemental de certaines prestations extérieures : entretien des espaces verts, contrats d’assurances, achat du matériel informatique…

Une affaire à suivre …
  • rss
  • imprimer